Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Susam-Sokak

Turquie - Les racines du présent - Le blog d'Etienne Copeaux


Esquisse n° 54 - Asaf Koçak, caricaturiste mort à Sivas (1993)

Publié par Etienne Copeaux sur 21 Mars 2015, 10:11am

Catégories : #La Turquie des années 1990

Asaf Koçak, caricaturiste turc (1958-1993)

Asaf Koçak, caricaturiste turc (1958-1993)

Dans l'incendie criminel de l'hôtel Madımak à Sivas, le 2 juillet 1993, périrent 37 personnes dont des intellectuels, journalistes, écrivains, poètes, caricaturistes, musiciens, et des jeunes (dont un enfant de douze ans) venus dans cette ville pour le Festival Pir Sultan Abdal, organisé en l'honneur du grand poète alévi du XVIe siècle. Avec eux disparurent également deux membres du personnel de l'hôtel. Le choc a été violent pour la Turquie, un peu comparable a ce qu'a été l’attentat contre Charlie-Hebdo en janvier 2015 en France, car le drame de Sivas, tout aussi ciblé quoique probablement non prémédité, a touché des personnalités connues, aimées de la part de la Turquie qui se bat pour la liberté d'expression, de l'art, de la littérature, pour la démocratie et la pluralité religieuse. Ils furent victimes, comme en France, de l'obscurantisme, du fanatisme, de l'intolérance. Le célèbre écrivain et humoriste Aziz Nesin (qui avait traduit Les Versets sataniques de Salman Rushdie) n'a échappé que de justesse à la foule qui vociférait autour de l'hôtel en flammes.

Il n'est pas indifférent que parmi les victimes figure un caricaturiste, Asaf Koçak. Né en 1958, il avait participé à une quinzaine d'expositions et publié dans des revues telles que Bilim ve Sanat, 2000'e Dogru, Pir Sultan Abdal Dergisi, et dans les quotidiens Cumhuriyet et Günaydın. http://www.ismailkar.com/asafkocak.htm.

La Turquie a vécu des drames semblables à celui que la France a connu en janvier 2015. Comme en janvier 2015, les collègues d'Asaf Koçak ont tenu à lui rendre hommage, dans le langage de son art.

Tous les dessins que je reproduis ci-dessous sont tirés du site d'Ismail Kar, lui aussi caricaturiste, qui a entrepris sur son site karkomics une véritable encyclopédie de la caricature turque actuelle. Malheureusement, les dates et lieux de publication de ces dessins ne sont pas précisés par le site.

En 1994, un "prix Asaf Koçak" a été créé pour récompenser les meilleurs caricaturistes de Turquie.

Dans l'article suivant, je développe plus particulièrement le stéréotype de l'islamiste dans la caricature des années 1990.

Asaf Koçak, autoportrait

Asaf Koçak, autoportrait

Dessin d'Asaf Koçak (1983?)

Dessin d'Asaf Koçak (1983?)

"Asaf Koçak est vivant". Dessin d'Ugur Pamuk

"Asaf Koçak est vivant". Dessin d'Ugur Pamuk

"Ils ont bien pu me tuer mais jamais mes dessins". En haut à gauche: "N'oublions pas Sivas!". Dessin de Metin Citil

"Ils ont bien pu me tuer mais jamais mes dessins". En haut à gauche: "N'oublions pas Sivas!". Dessin de Metin Citil

Asaf Koçak dans l'hôtel Madımak en flammes. Dessin de Cumhur Gazioglu

Asaf Koçak dans l'hôtel Madımak en flammes. Dessin de Cumhur Gazioglu

Asaf Koçak poursuivi par les émeutiers islamistes. Dessin de Murat Sayin

Asaf Koçak poursuivi par les émeutiers islamistes. Dessin de Murat Sayin

"Asaf Koçak, caricaturiste, 2 juillet 1993, massacre de Sivas". Dessin de Seçkin Temur

"Asaf Koçak, caricaturiste, 2 juillet 1993, massacre de Sivas". Dessin de Seçkin Temur

Enfin, voici un dessin de Sevket Yalaz, publié le 2 juillet 1997 dans Hürriyet. Le saz, brandi à gauche, est l'instrument emblématique des alévis de Turquie

Enfin, voici un dessin de Sevket Yalaz, publié le 2 juillet 1997 dans Hürriyet. Le saz, brandi à gauche, est l'instrument emblématique des alévis de Turquie

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents