Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Susam-Sokak

Turquie - Les racines du présent - Le blog d'Etienne Copeaux


Nouvelle rafle d'avocats en Turquie – nouvelle menace sur les droits fondamentaux

Publié par Etienne Copeaux sur 20 Janvier 2013, 10:25am

Catégories : #La Turquie d'aujourd'hui


[Ajout du 21 janvier 2013: Deux avocats, Gülvin Aydın et Günay Dağ ont été libérés mais neuf d'entre eux et 28 autres personnes ont été déférées au parquet. Voir Sol Portal et la vidéo de la manifestation au Palais de justice de Çaglayan] 

d'après Hürriyet, 18 janvier 2013 - http://www.hurriyet.com.tr/gundem/22391874.asp

et bianet.org, 19 janvier 2013 - http://www.bianet.org/bianet/insan-haklari/143692-gozaltilar-protesto-edildi ( Ayça Söylemez et Elif Akgül)

Une « opération » a visé 14 barreaux dans 7 départements de l'est et du sud-est de la Turquie, ainsi que dans les grandes villes de l'ouest

Des membres des barreaux de Siirt, Sırnak, Bitlis, Urfa, Agrı, Mardin, Van, Muş, Iğdır, Kars, Diyarbakır, Hakkari, Bingöl et Batman ont protesté par l'intermédiaire du bâtonnier de Diyarbakır Tahir Elçi. La vague d'arrestations a également touché les locaux de l'Association des juristes contemporains (Çagdas Hukukçular Dernegi, ÇHD) d'Istanbul, d'Ankara, d'Izmir et d'Antalya.

 

Police-CHD-18-jan-13.jpg

Photo publiée sur le site Havadis16


« La répression continue, a déclaré Tahir Elçi. Tôt le matin, une dizaine de nos confrères ont été arrêtés à leur domicile, dans certain cas les portes ont été défoncées, et les règles de droit concernant l'arrestation et les enquêtes portant sur les avocats n'ont pas été respectées. (...)

Cette rafle nous rappelle celle qui s'est produite voici environ un an : 46 confrères avaient été arrêtés, et 26 d'entre eux ont été inculpés et sont encore en prison. Il est inacceptable, d'un point de vue du droit et des règles administratives , que de telles agressions contre notre profession deviennent routinières. En tant que représentants des barreaux de l'est et du sud-est, nous protestons contre ces mesures illégales qui visent notre profession, nos activités professionnelles et le droit à la défense. »

Après cette proclamation, les avocats présents se sont dispersés en silence.

 

A Istanbul, marche de protestation contre l'opération de police

 

A Istanbul, au siège de la ÇHD, la police a utilisé la force et employé des gaz lacrymogènes. Après cette intervention, un groupe de protestataires a marché vers la place de Taksim.

Le président de la ÇHD, qui est actuellement à Damas, a envoyé un message de soutien : « Que nous soyons Turcs, Kurdes, Arabes, nous continuerons notre tâche d'avocats. Si vous croyez qu'en nous arrêtant tous vous nous empêcherez d'accomplir notre mission, vous vous trompez ! ».

Le président du syndicat DISK, Erol Ekici, a déclaré que ces opérations visent à faire peser une menace sur les opposants au pouvoir. « Les révolutionnaires, les socialistes et les artistes de ce pays, comme le groupe Yorum, ne se plieront pas à cette politique de harcèlement. Nous continuerons de nous opposer tous ensemble aux injustices et aux violations du droit dans ce pays. »

 

Bianet-manif-CHD-19-jan-13.jpg

Photo publiée sur le site bianet.org


Le député d'Istanbul (CHP) Sezgin Tanrıkulu, le président du syndicat Nakliyat-Is, les travailleurs en grève de Hey-Tekstil et les salariés licenciés de Abdi Ibrahim  ont participé au cortège 1.

1Hey Tekstil est en grève depuis un an ; les grévistes font chaque samedi une marche sur la rue Istiklal. L'entreprise pharmaceutique Abdi Ibrahim a licencié une cinquantaine de personnes au cours du mois écoulé.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents