Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Susam-Sokak

Turquie - Les racines du présent - Le blog d'Etienne Copeaux


Scène de rue à Izmir : drôles de policiers

Publié par Etienne Copeaux sur 4 Juin 2013, 13:39pm

Catégories : #Gezi et ses suites

 

Une vidéo intéressante, postée par Askorbik Asit sur Facebook le 4 juin.

Il s'agit d'une prise d'amateur, prise dans la rue à Alsancak, quartier d'Izmir, dans une rue apparemment résidentielle assez chic. On voit d'abord passer des policiers au pas de course, on entend quelques détonations, une grande confusion... Je ne sais pas pour l'instant ce qui s'est passé.

Mais la scène, qui dure un peu plus d'une minute, a été publiée sur Hürriyet.com.tr, elle a été sous-titrée et éclairée par quelques signes et flèches.

Rien d’extraordinaire apparemment mais des détails inquiétants.

 

 

 

Regardez attentivement, voici la traduction des sous-titres :

 

Des policiers passent en courant. Parmi eux, des flèches rouges ajoutées indiquent des jeunes gens en civil qui courent à leurs côtés.

0'03“ - « Qui c'est ceux-là ? »

On entend une détonation.

0'10“ - Un policier désigné par une flèche passe en courant, armé d'un long couteau, type couteau à döner.

0'13“ - Quelqu'un s'étonne ; une voix : « Ils ont oublié de leur donner des matraques ! »

0'15“ - Un autre « L'Etat n'a plus de matraques ! »

0'20“ - Puis passe (signalé par un cercle), un jeune homme masqué armé d'une matraque. Une voix : « Qui c'est, lui ? »

0'29“ - D'autres hommes en civil suivent les policiers, au pas de course, armés de gourdins (?)

0'32“ - Une voix : « Filme pas ! - d'accord OK ! »

0'34“ - Une détonation au bout de la rue

0'35“ - On voit la rue, une résidence, un attroupement au pied de l'immeuble. De nombreuses personnes filment ou photographient.

0'39“ - Une voix : « Ne restez pas là, passez de l'autre côté ».

0'41“ - « Pourquoi ? Je suis avec ma femme, ceux-là sont avec moi ! - Passez calement de l'autre côté »

0'43“ - Scène confuse. Les gens s'énervent.

0'44 - « OK OK j'y vais mais baissez vos mains ! – Passe de l'autre côté en baissant les bras ! »

0'49 – Allez ! Dégage, dégage ! » - «  OK, ok ! … Non, arrêtez ! … OK c'est bon ! »

0'52 - « j'ai dit dégage, fous le camp j'ai dit mec ! »

0'54 - « Arrête ma femme est là »

0'58 - « Filme » (ou « photographie ! »)

1'01 - « Qu'est ce que tu fais ma femme est là arrête ! » - « OK hocam OK »

1'03 - « Et toi ferme ta caméra tout de suite ! »

1'04 - « Ferme ta caméra ! »

1'07 - « Recule idiot ! »

1'09 - « OK OK j'ai éteint. On a fermé. OK ma chérie ».

1'12 - « Vas-y, mets-y un peu d'eau ! »

1'13 - « Arrête ! Je suis avec ma femme ! Arrête ! Est-ce possible une chose pareille ? »

1'15 - « On le fera pas de toute façon ».

1'16 - « S'il vous arrive du mal ils ne l'auront pas voulu ! »

1'18 - « Grand frère [c'est ainsi qu'on s'adresse à un policier!] vous avez raison, vous aussi vous protégez la patrie. Mais les autres aussi, punaise ! »

1'21 - « Ils disent qu'il ne vous arrivera rien ».

1'23 - « C'est parce que tu filmais ils ont mal compris OK ? OK mon frère ? »

1'26 - « Si possible ne vous mêlez pas à ça ne vous mêles pas à la foule ».

1'28 – « OK grand frère ».

1'31 – « Allez, ciao » - « OK ! ».

 

Voyez aussi ma première réaction du 1 juin: "Les arbres de Taksim cachaient la forêt de la révolte"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents