Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Susam-Sokak

Turquie - Les racines du présent - Le blog d'Etienne Copeaux


La situation : dépêches Bianet, 2 juin 2013 au matin

Publié par agence bianet.org. (trad. E.C.) sur 2 Juin 2013, 09:34am

Catégories : #Gezi et ses suites

 

La situation hors d'Istanbul dimanche matin 2 juin 2013 d'après l'agence bianet.org

2 juin 2013

414 blessés dont 15 graves à Ankara

La chambre des médecins d'Ankara a établi le bilan de la journée du 1er juin à Ankara dans le quartier central de Kızılay.

La police a utilisé de façon intense des gaz pour disperser les manifestants. Les gaz ont provoqué de nombreuses blessures. Des manifestants sont très gravement blessés, soit par impact direct des capsules de gaz, soit par des brûlures ; d'autres blessés ont été heurtés ou renversés par des véhicules « TOMA » (blindés équipés de canons à eau), alors que les manifestants étaient absolument pacifiques et qu'il n'y a eu aucune démonstration de violence. De nombreux habitants du quartier ont été gravement incommodés par les gaz (problèmes respiratoires et cardiaques).

La dépêche de bianet.org délivre le détail des blessés soignés dans les hôpitaux d'Ankara, le plus souvent par traumatisme crânien, brûlures, problèmes ophtalmiques. Par ailleurs trente policiers ont été blessés.

 

Une autre dépêche de bianet.org signale que 4000 étudiants de l'Université technique du Moyen Orient (ODTÜ), toujours très impliquée dans les mouvement sociaux et politiques, ont marché sur l'Assemblée nationale et coupé la route d'Eskisehir. Les étudiants en médecine, signalés par un brassard spécial, ont offert leurs soins aux manifestants blessés.

 

La Turquie debout : Ankara et Izmir se soulèvent également

 

İstanbul - BİA Haber Merkezi

dimanche 02 juin 2013

 

Aux quatre coins de la Turquie le soulèvement provoqué par l'affaire de la promenade de Taksim se propage. Dans la nuit du 1er au 2 juin Besiktas [quartier d'Istanbul] a été pris d'assaut par la police.

A Ankara, le mouvement de protestation a commencé très tôt samedi, et s'est poursuivi toute la journée, principalement autour de Kızılay, le quartier central de la capitale. Les manifestants ont tenté de marcher sur le siège de la Présidence du conseil, mais la police les en a empêchés, avec un emploi immodéré de gaz et d canons à eau. Les manifestants ont répliqué par des jets de pierres et de bouteilles.

La police a eu du mal à contenir les quelque 20 000 personnes qui s'étaient rassemblées dans le Güvenpark, près de la Présidence du conseil, et a dû faire appel à la gendarmerie. Pour protéger la présidence du Conseil, le préfet d'Ankara Alaeddin Yüksel a fait prendre des mesures de précautions incluant une unité militaire d'environ 100 hommes qui ont installé des barrages. Toute circulation, même pédestre, a été interdite dans le quartier.

Dans le même quartier, des manifestants ont réussi à prendre aux policiers quelques boucliers et matraques, avec lesquels ils ont attaqué les forces de l'ordre. Au cours des affrontements, un manifestant a été très sérieusement blessé par un TOMA (véhicule blindé équipé de canon à eau) ; il est toujours en traitement. On craint pour la vie d'un autre jeune manifestant blessé à Güvenpark.


A İzmir...

Les manifestations se poursuivent depuis hier (samedi à à Izmir. Les manifestants se sont rassemblés sur la place Gündogdu pour marcher le long du Cordon vers la place de la République. Lorsque la manifestation est passée devant la Maison de l'armée (Orduevi), des personnes qui se trouvaient à l'intérieur se sont montrées aux fenêtres avec des drapeaux et ont encouragé les manifestants. Le public des bars et des terrasses a également appuyé la manifestation.

Les manifestants qui emplissaient la place de la République ont entonné l'hymne national et diverses marches patriotiques, et ont appelé à la démission du premier ministre Erdogan. Après la dispersion, un groupe est retourné vers la place Gündogdu ; dans le quartier la police s'en est tenue à protéger le siège de l'AKP [le parti au pouvoir].

Puis le directeur de la sûreté Ali Bilkay a ordonné à la police de disperser les manifestants à l'aide de canons à eau et de grenades à gaz. Le trafic a été fermé dans le quartier de Basmane et les affrontements ont duré deux heures ; les manifestants se sont répartis vers le Kültürpark, la place de Montreux et le quartier de Çankaya ; ils ont mis le feu à des containers de déchets. Un grand feu a été allumé au Kulturpark

Dans le quartier d'Alsancak, la manifestation a rassemblé 30 000 personnes. Après la dispersion par la police, un millier de personnes ont continué entre la place Gïndogdu et la rue des Martyrs de Chypre.

A Adana

A Adana, les manifestants ont tenté de marcher sur le siège de l'AKP. Ils ont été confrontés aux gaz de la police et aux canons à eau. Les manifestants ont essayé de se protéger en dressant des barricades. On signale aussi qu'à Malatya les manifestants ont essayé de marcher sur le siège de l'AKP, ils ont été dispersés par la police ; treize personnes ont été interpellées.

 

Liens, photos et vidéos

Voici quelques liens qui vous mèneront vers des vidéos impressionnantes :

Un blindé « TOMA » fonce sur des manifestants à Ankara :

http://www.youtube.com/watch?annotation_id=annotation_444854&feature=iv&src_vid=w0stP7gKnz8&v=Zrn13jh6oQ0

Un manifestant visé en pleine tête par un canon à eau :

http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=CbRgMqkSvRg

Armes chimiques suspectes à Besiktas qui la nuit dernière était un champ de bataille :

http://www.youtube.com/watch?v=WaDT1KPEuB8&feature=youtu.be

Construction d'une barricade la nuit dernière à Besiktas :

 

http://www.youtube.com/watch?v=DKv601khylM

enfin de nouvelles photos de la journée du premier juin :

http://roarmag.org/2013/06/the-day-the-people-of-turkey-rose-up-in-pictures/

 

 

Voyez aussi ma première réaction du 1 juin: "Les arbres de Taksim cachaient la forêt de la révolte" 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents