Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Susam-Sokak

Turquie - Les racines du présent - Le blog d'Etienne Copeaux


Le rapport de la Ligue des droits humains de Diyarbakır

Publié par Etienne Copeaux sur 31 Août 2016, 14:54pm

Catégories : #La Turquie d'aujourd'hui

La conférence de presse de la Ligue des droits humains (IHD) de Diyarbakir

La conférence de presse de la Ligue des droits humains (IHD) de Diyarbakir

 

Le président de la section de Diyarbakır de la Ligue des droits humains (IHD), Raci Bilici, a fait le bilan de l'année écoulée au cours d'une conférence de presse.

Selon ce rapport, des mesures de couvre-feu ont été imposées à neuf villes et 35 cantons (ilçe). Au cours des opérations menées par la police et l'armée dans ces zones, au moins 320 civils ont été tués parmi lesquels 75 enfants. Une partie des victimes a été directement touchée par les tirs, tandis que d'autres personnes sont décédées suite à l'interdiction de sortir et donc de se rendre à l'hôpital.

La répartition des tués s'établit ainsi :

- « forces de sécurité » : 422 tués et 1065 blessés

- membres armés de l' « organisation » (le PKK) : 614 tués, 17 blessés.

- civils : 42 tués dans les combats, 75 blessés

7884 personnes dont 275 enfants ont été placées en garde à vue, 1959 personnes dont 81 enfants ont été emprisonnées.

Des procédures judiciaires ont été entamées à l'encontre de plus de 13 000 travailleurs du secteur public, en raison de leur participation à des mouvements de protestation ; 59 d'entre eux ont déjà été inculpés, les procédures se poursuivent pour 60 autres personnes. 168 condamnations à des peines d'emprisonnement ont été prononcées.

Dans la seule région de Diyarbakır, les sièges de 20 partis politiques, 14 associations, 7 fondations culturelles et d'enseignement, et 19 bâtiments abritant des services municipaux, ont été endommagés ou détruits par les « forces de sécurité ». en outre 17 associations et deux centres culturels ont été fermés par les autorités.

Tant dans les villes que dans les zones rurales, des mesures de couvre-feu partielles et temporaires ont été prononcées des centaines de fois. Les habitants de ces zones ont subi d'importants préjudices dans leur vie quotidienne et professionnelle, puisqu'il était interdit de se déplacer hors de chez soi alors que la seule source de revenus de ces régions est l'agriculture et l’élevage.

En plus des centaines de morts parmi les habitants de ces zones, des centaines de milliers ont subi des déplacements forcés.

(Diyarbakır/EVRENSEL)

 

 

 

Cemile Çağırga, dix ans, n'a pu être inhumée pendant plusieurs jours, en raison du couvre-feu. Sa famille a dû la conserver dans un congélateur. Photo Tunca Öğreten publiée par diken.com.tr

Cemile Çağırga, dix ans, n'a pu être inhumée pendant plusieurs jours, en raison du couvre-feu. Sa famille a dû la conserver dans un congélateur. Photo Tunca Öğreten publiée par diken.com.tr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents